Consultation de nutrition (candidose)

Je suis à votre disposition pour une consultation qui permettra de définir quel traitement sera le plus approprié à la suite du diagnostic reçu par votre médecin.

Votre médecin vous donnera un antifongique. Je vous conseille en cas de récidive de demander à celui-ci de faire un antifongigramme pouvant être réalisé au CHUV à Lausanne.

Il est important de savoir si l'antifongique choisi est sensible à l'espèce de candida que vous possédez (il existe une dizaine d'espèces potentiellement pathogène pour l'homme, mais c'est candida albicans qui est la plus fréquemment retrouvée)

Il est obligatoire pour moi d'avoir le diagnostic de votre médecin. Le protocole que je vous propose est une association d'antifongiques (aromathérapie), de revoir votre alimentation, et la gestion du stress.

 

Tout cela a pour but de créer un environnement défavorable à l'expansion dans l'organisme du candida. 

La candidose

La candidose cutanéo muqueuse est une mycose, due à une levure appelée candida, faisant partie de la flore normale (saprophyte ou commensale) du tube digestif et de la muqueuse vaginale.

La candidose est due à la transformation de cette levure saprophyte en une forme filamenteuse pathogène pouvant adhérer sur les muqueuses et les envahir.

 

Candida albicans est une levure présente dans la bouche, le tube digestif et les voies génitales, avec la baisse d’immunité, elle se multiplie, se propage et devient pathogène.

Les candidoses peuvent être :

buccales (muguet) : langue et face interne des joues rouges avec dépôts blancs.

cutanées : dans les plis du corps (aine, aisselle, espace inter dignité, nombril) car la macération profite au développement fongique où se forme un prurit rouge entourée d’une collerette blanche, ou aux ongles,

génitales : vulvo-vaginite avec leucorrhées chez la femme et balanite avec enduit blanc et écoulement urétral chez l’homme,

profondes : prolifération systémique pouvant atteindre les organes (cœur, cerveau, poumons, foie, rate, reins, œil).

Capture.PNG

Protocole - Le Trio gagnant contre la candidose.

1. L'alimentation devra être adaptée pour favoriser un milieu défavorable à la propagation et évolution de la candidose.

Je profite lors de la séance de nutrition, pour réaliser un bilan sur votre hygiène de vie :

- vos habitudes alimentaires,

- d'éventuelles pathologies (diabète, cholestérol, problèmes de thyroïde, etc.),

- prise de médicaments pouvant favoriser la candidose,

- votre rythme de vie (métier actif, sédentaire, sportif professionnel, retraité actif, inactif, convalescent, etc.),

- votre activité physique (régularité et fréquence des exercices)

Un plan alimentaire découlera de la séance, ayant pour but de créer un milieu défavorable à la candidose.

 

 

2. L’aromathérapie et la phytothérapie s’avèrent des alliés efficaces dans la prise en charge des candidoses.

C'est dans ce sens (selon votre cas, pathologies, prise de médicaments...) que je peux avoir recours aux huiles essentielles antifongiques, immunostimulante, antalgiques et antiprurigineuse. 

Ainsi que les plantes pour protéger le foie le temps du traitement. Un protocole contre les métaux lourds et les parasites sera aussi effectué pendant le traitement.

3. La gestion des émotions et du stress

La fatigue et le stress chronique et répété sont des facteurs de dépression immunitaire qui peuvent entraîner une aggravation ou des récidives dans le cas de candidose. La gestion du stress s'avèrera très importante dans le protocole contre la candidose.

Quand consulter ? 

Pour moi, il est essentiel d'avoir un diagnostic par votre médecin, et d'intégrer en parallèle des médecines alternatives (nutrition, aromathérapie, phytothérapie...).

 

Pour traiter le candida, il faut véritablement avoir cette "approche globale" :

- agir avec l'alimentation,

- prendre différents anti-fongiques et les alterner (pour ne pas que le candida s'accoutume),

- protéger le foie,

nettoyer le foie,

- intégrer un protocole contre les métaux lourds et parasites,

- stimuler le système immuitaire,

- maintenir la fonction thyroïdienne.

Vous soupçonnez d'avoir une candidose, voyons les symptômes ? 

En cas de candidose, vous allez vous retrouver avec un certain nombre de symptômes gênants. Ces troubles peuvent être :

  • Mycose vaginale ou buccale (muguet), vaginite

  • Ongles abimés et mycose unguéale

  • Infections bactériennes à répétition

  • Troubles dermatologiques

  • Dysfonctionnement du système immunitaire, allergies, intolérances alimentaires

  • Migraines et maux de tête

  • Dépression, manque de concentration, anxiété, brouillard mental

  • Insomnie, fatigue (très très courant...)

  • Troubles digestifs et respiratoires (en particulier au niveau des bronches)

  • Douleurs articulaires et musculaires

  • Troubles métaboliques (Prise de poids, obésité)

  • Baisse de la libido

  • Perte de cheveux (mauvaise assimilation des minéraux et vitamines)

  • Fringale sucré et tension pulsionnelle élevée (avec une appétence particulière pour le pain et les produits sucrés)

  • Etc….

Sincèrement, vous aurez plusieurs symptômes, pas seulement un, surtout si vous avez une candidose systémique. Quand la candidose apparaît, cela commence à 90% dans le système digestif, vous avez des gaz, des ballonnements, brûlure d'estomac... Puis cela affecte votre système immunitaire, vous avez des infections (urinaire, vaginale, rhume...).

Il faut savoir que la candidose migre, il s'adapte, cela commence par le système digestif, ensuite cela passe au niveau urinaire... En clair, il va falloir maintenir le "Trio gagnant contre la candidose" pendant plusieurs mois afin de réduire considérablement cette candidose, et aussi d'éviter à nouveau son apparition.

Lutter contre la candida, ce n'est pas un sprint, mais un marathon.