La vitamine D : une molécule pour une meilleure immunité ?

Quels rôles joue la vitamine D dans l’immunité ? Ce nutriment essentiel pourrait être le lien entre le métabolisme des cellules et le système immunitaire, aidant à « éteindre le stress ». Et cette « molécule de survie » présente aussi des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices. La vitamine D est surtout connue pour son rôle dans la régulation du métabolisme du calcium, aidant les os à rester solides. Mais ce n’est pas tout, loin de là.


Pour qui la vitamine D ?

Tout le monde


Qu’est-ce que la vitamine D ?

Le terme de vitamine D fait référence à un groupe de composés liposolubles. Il existe deux formes d’importance nutritionnelle, la vitamine D3 (cholécalciférol) que la peau fabrique aux beaux jours sous l’action du soleil, et la vitamine D2 (ergocalciférol) synthétisée par les végétaux.

La vitamine D existe aussi sous la forme de suppléments, qui sont utiles à la saison froide quand le rayonnement solaire est insuffisant.

La forme active de la vitamine D est le calcitriol.


La forme dosée dans le sang, qui donne une bonne idée des réserves de l’organisme, est le calcidiol.


La vitamine D aide l’organisme à conserver un équilibre entre calcium et phosphore, en contrôlant la quantité absorbée par les aliments, ou en prélevant ce qui est nécessaire dans les os. La vitamine D est plus connue pour son rôle dans la constitution d’os solides et sains, mais en réalité elle intervient sur de multiples équilibres vitaux, qu’il s’agisse de la pression artérielle ou de la prévention du cancer.


Ce que la vitamine D peut faire pour vous

- Prévenir et traiter rachitisme et ostéomalacie

Le rachitisme est caractérisé par un manque de calcification des os. Cette maladie, aujourd’hui plus rare, se prévient et se traite et avec de la vitamine D.

Le rachitisme à l’âge adulte s’appelle ostéomalacie Elle s’accompagne souvent d’ostéoporose. La correction de la carence en vitamine D permet de guérir l’ostéomalacie.


- Prévenir et traiter la dépression annuelle saisonnière

Lorsque la lumière vient à manquer, notre peau ne peut plus fabriquer suffisamment de vitamine D. Les chercheurs ont constaté que cette dernière jouait un rôle sur notre humeur. Les suppléments prescrits par un médecin permettent ainsi de soigner la dépression annuelle saisonnière, particulièrement lorsqu’ils sont associés à la luminothérapie, le traitement de référence pour cette maladie.


- Prévenir certains cancers

Les personnes qui ont des taux bas de vitamine D ont des risques de cancers plus élevés. Les scientifiques ont constaté un effet protecteur très fort sur les cancers du côlon, du pancréas, de la prostate, du sein ou des ovaires.


- Prévenir le risque de fractures, l’ostéoporose ou améliorer son traitement

La vitamine D est nécessaire à la fixation du calcium sur l’os. Une supplémentation est parfois nécessaire et améliore ainsi le traitement de la maladie.


- Prévenir la sclérose en plaques ou ralentir son évolution

La prévalence de la sclérose en plaques suit une forte répartition en fonction de la latitude dont dépend la fabrication de la vitamine D. Le taux de vitamine D serait aussi un facteur influençant le cours de la maladie chez les personnes déjà atteintes.


- Traiter la dépression chez les personnes âgées

Le rôle de la vitamine D sur le système nerveux est particulièrement important chez les personnes âgées puisque celles-ci s’exposent généralement moins au soleil et ont des taux généralement bas. Les scientifiques ont effectivement constaté qu’une supplémentation diminuait les symptômes dépressifs dans cette catégorie de la population.


- Améliorer le traitement du diabète de type 2

Traiter le diabète de type 2 avec de la vitamine D ? C’est en tout cas ce que suggèrent certains chercheurs qui ont montré qu’un taux plasmatique de vitamine D au moins égal à 75nmol/L (30ng/mL) pouvait améliorer la sensibilité à l’insuline de 63%, l’hormone qui régule le taux de sucre dans le sang.


- Prévenir la grippe ou les états grippaux

Voir notre dossier : « Prévenir la grippe avec la vitamine D ».

- Prévenir les maladies cardiovasculaires

Les personnes dont le taux de vitamine D dans le sang est inférieur à 15ng/mL ont un risque de développer un problème cardiaque augmenté de 53%. Le risque atteint 80% pour un taux inférieur à 10ng/mL.


- Prévenir et traiter l'hypertension

L’exposition régulière au soleil, et plus particulièrement aux UVB, est associée à une pression artérielle moyenne plus faible. La vitamine D présenterait donc un intérêt dans le traitement de l’hypertension.


- Prévenir le diabète de type 1

Des chercheurs Finlandais qui ont examiné le lien entre vitamine D et diabète de type 1, on constaté qu’un supplément quotidien de vitamine D de 2000 UI chez l’enfant diminue le risque de développer la maladie de 80%.


- Améliorer le traitement des maladies rhumatismales

Le rôle de la vitamine D dans les maladies rhumatismales n’est pas clair mais il semble que les personnes qui en sont atteintes pourraient être améliorées par l’exposition au soleil ou la prise de suppléments car leurs taux sanguins sont plus bas que ceux de la population générale.


- Prévenir et traiter la maladie de Parkinson

C’est du moins ce que les chercheurs parviennent à faire chez la souris. On a également constaté que les personnes atteintes de cette maladie avaient des taux de vitamine D plus bas que le reste de la population.


- Prévenir les maladies auto-immunes

Au-delà de son mécanisme sur l’os, la vitamine D exercerait un profond rôle de régulation sur le fonctionnement du système immunitaire. Elle a été impliquée dans de très nombreuses maladies auto-immunes.


- Prévenir la parodontite

Plus le taux de vitamine D est bas, plus le risque de parodontite est élevé. Mais on ne sait pas encore si l’administration de vitamine D peut aider au traitement de cette affection.


- Vivre plus longtemps

La vitamine D jouerait un rôle clef dans le maintien de l’intégrité de l’information génétique, au niveau des chromosomes. Un taux bas a aussi été associé à un risque de mortalité plus élevé, quelle que soit la cause.


- Prévenir et améliorer l’