Se protéger des infections respiratoires avec la vitamine D

La vitamine D possède des propriétés anti-infectieuses : elle stimule l’immunité innée et nous aide à fabriquer des «antibiotiques naturels».

La vitamine D est synthétisée par la peau grâce au rayonnement solaire. On sait aujourd’hui que la vitamine D a des effets profonds sur l’immunité innée. L’immunité innée est ce qui nous permet de répondre rapidement aux agresseurs que sont les bactéries, les champignons et les virus. Le corps se défend contre ces agents infectieux en fabriquant une famille de substances antibiotiques appelées AMP (peptides anti-microbiens, en anglais anti-microbial peptides). Plus il y a de vitamine D dans votre corps, plus il fabrique de ces antibiotiques naturels.


Lors d’une attaque virale, les cellules du corps transforment activement la vitamine D circulante en vitamine D active. C’est la vitamine D active qui va déclencher la production d’AMP, nos antibiotiques naturels. Encore faut-il bien sûr qu’il y ait assez de vitamine D circulante, ce qui est rarement le cas en hiver.


Pour atteindre les muqueuses, les virus de la grippe doivent pénétrer la barrière mucosale. C’est là que les AMP les attendent. Les AMP utilisent plusieurs mécanismes pour vaincre les virus. Certains AMP s’attaquent à leurs membranes, leur infligeant des dégâts irréparables. D’autres se lient à l’hémagglutinine du virus pour l’empêcher de coloniser les cellules du corps. D’autres encore constituent des deuxièmes lignes de défense si les premières lignes ont été dépassées. Les AMP servent aussi de signaux d’alerte pour attirer des globules blancs chargés de détruire et digérer les virus.


Elle est aussi anti-inflammatoire

La vitamine D a un autre bénéfice : elle diminue les effets indésirables des défenses naturelles. En effet, face à une agression, les cellules du système immunitaire fabriquent des médiateurs inflammatoires qui servent généralement à recruter d’autres globules blancs sur le site de l’infection.


Mais il arrive que cette réponse inflammatoire fasse plus de mal que de bien. De fait, certains chercheurs pensent que les personnes qui meurent d’une grippe sont plus souvent victimes de la réaction inflammatoire excessive de leur système immunitaire que du virus lui-même !


Or, la vitamine D a cette capacité d’empêcher le corps de produire des substances dangereusement inflammatoires lors d’une agression virale.


On peut donc dire que la vitamine D aide le corps à détruire les virus tout en prévenant les débordements néfastes du système immunitaire.

Posts récents

Voir tout

COORDONNEES

Impasse de la croisée 5

1845 Noville - Rennaz

Email: info@centre-alliance.ch

Tél. +41 (0) 79 918 40 03

HORAIRES

Du lundi au vendredi

8h00 - 18h00

Samedi 

11h - 12h30