Reboutement viscéral

Le reboutement viscéral vise à agir sur notre cerveau par le biais du cerveau entérique (ventre). Le but est de redonner sa fonction à chaque organe de la digestion, en travaillant sur ses points d’attache, sa position et son mouvement propre, tout en permettant de retrouver un état de relaxation intense.

Les scientifiques ont découvert en nous l’existence d'un deuxième cerveau. Notre ventre contient en effet deux cents millions de neurones qui veillent à notre digestion et échangent des informations avec notre "tête". Ils se sont aperçus par exemple que notre cerveau entérique, celui du ventre, produisait 95 % de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion de nos émotions. On savait que ce que l'on ressentait pouvait agir sur notre système digestif.

On découvre aujourd'hui que l'inverse est vrai aussi : notre deuxième cerveau joue avec nos émotions.

Le reboutement viscéral est une aide précieuse en cas de problème d'/de :

- Estomac,

- Foie engorgé,

- Constipation,

- Lombalgies,

- Dorsalgies,

- Cervicalgies, - Tendinites chroniques, - Périarthrites scapulo-humérales, - Névralgies d ‘arnold, - Colopathies fonctionnelles, - Ptoses organiques, - Hernie hiatale, - Lourdeurs d’estomac, - Vésicule biliare paresseuse, - Troubles de la vessie, - Pubalgies ...

 

Le stress est un véritable ennemi pour notre santé, il en découle des phénomènes de compensation qui se traduisent souvent par une digestion en détresse, une respiration plus courte, un cœur serré, un mal de dos qui ne passe pas, une tension dans la jambe...

 

Le reboutement viscéral permet de relâcher ces tensions, de libérer le diaphragme et les organes qui y sont rattachés.

La séance se déroule avec douceur et bienveillance, la patience est le maître mot. En effet, la précision du geste, le contact avec l’organe et le temps de relâchement demande au patient d’être en contact avec la main du thérapeute, de contribuer par votre souffle à son relâchement et de rencontrer le vivant à l’intérieur de vous.

 

Mes patients ne font pas forcément le lien avec leurs maux. Alors avec douceur et, pour autant qu’ils le souhaitent, je leur offre un espace d’écoute et d’accompagnement. Ainsi, nous discutons de l'hygiène de vie de la personne pendant le reboutement, gestion du stress, habitudes alimentaires...

ventre-massage-reboutement visceral.jpg

L'hygiène intestinale en complément (méthode Kousmine)

Au centre Alliance, je vous propose de maîtriser l'hygiène intestinale "cette technique du lavement" par vous-même.

La consultation pour maîtriser l'hygiène intestinale et réaliser l'hydrothérapie du côlon chez vous inclut :

- le matériel à emporter chez vous (boc à lavement de 2 litres)

- un soin de reboutement viscéral (30 minutes)

- l'apprentissage de l'hygiène intestinale (installer votre matériel, la bonne position et respiration à avoir pendant la séance, la préparation de votre eau, le choix des plantes à infuser dans l'eau, le massage des viscères...)

- un document complet vous est donné à la fin du traitement.

Concrètement, ça m'apporte quoi ?

- Régénérer le foie

- Améliorer le système immunitaire
- Retrouver de l’énergie, des idées claires et meilleur moral
- Rééduquer l’intestin, soigner constipation et diarrhées
- Apaiser des diverticulites​

- Prévenir le cancer du côlon​

- Diminuer les effets secondaires des chimiothérapies

- Amélioration du système immunitaire ​

L’intestin est un organe immunitaire de premier ordre. Il héberge la plus grande fabrique d’immunoglobulines, 70 à 80 % de nos défenses immunitaires sont initiées au niveau intestinal (par exemple l’appendice et les plaques de Peyer qui produisent en particulier les IgA qui défendent la sphère ORL chez l’enfant surtout). Beaucoup de cellules immunologiques acquièrent leur compétence dans l’intestin, compétence qui sera exercée dans tous les tissus du corps, pas seulement dans l’intestin.

S’il y a prolifération microbienne au niveau intestinal, le système immunitaire est surmené, libérant de ce fait des formes immatures partiellement incompétentes. Les produits de dégradation des microbes et les complexes antigène anticorps sont alors inhabituels, irritants, produisant leurs lots d’inflammations chroniques ou de maladies auto-immunes.

On comprend alors l’utilité du lavement devant toute maladie même si elle ne semble pas directement liée à l’appareil digestif. Un intestin propre permet de décharger le foie et de libérer les défenses immunitaires. Ainsi devant une fièvre qui débute, souvent un simple lavement coupe court à toute maladie qui s’installe, en libérant le système immunitaire. Dans les pathologies plus graves, l’hygiène intestinale associée à une réforme alimentaire aidera l’organisme à “débrayer” la maladie et à se mobiliser pour aider l’organisme à rétablir l’ordre.